fbpx

3 erreurs à ne surtout pas faire pendant la crise

23 Avr 2020
Par Maël Perdriolle
On fait quoi avec nos business au temps du coronavirus ? Et en ligne ? On change toutes nos stratégies ? On continue comme si de rien n’était ? On sait à quel point c’est difficile en ce moment pour tout le monde mais ça ne veut pas dire qu’il faut se risquer à prendre des décisions hâtives. Dans cette vidéo, on va justement voir 3 erreurs à ne surtout pas faire en cette période de crise, déjà pour ne pas les réitérer si une autre urgence devait se produire à nouveau et pour essayer de les corriger tant qu’il est encore temps.

En ces moments de crise, la manière dont un entrepreneur ou un petit business utile ses contenus en ligne, c’est du quitte ou double. Soit vous parvenez à clarifier la situation avec vos clients et vous vous rapprochez d’eux. Soit, à l’inverse, vous rendez les choses plus floues et creusez un fossé entre vous et votre audience. 

Personne n’est épargné.

C’est un équilibre dur à trouver pour tout le monde, car on traverse tous des phases oscillant entre la peur, l’optimisme, l’effort et le désir de bien faire, l’anxiété et la volonté de se sentir utile, le souci de faire rentrer de l’argent et l’incertitude face à un avenir incertain. 

Du coup, on fait quoi en ligne ? 

Sur les réseaux, dans nos emails, dans nos articles ? On publie les contenus qu’on avait prévus comme si de rien n’était alors qu’ils ne sont plus vraiment d’actualité ? On arrête de parler ? On attend que ça passe ? On change tous nos plan ?

On vit une situation qu’on n’a jamais connue auparavant et on la vit à l’échelle planétaire.  La situation affecte tout le monde et provoque un séisme dans la façon dont on communique, dont on s’informe et dont on parle de notre travail. 

Rien ne sera plus comme avant. 

Faire comme si de rien n’était

Et justement, la première erreur à ne pas faire, c’est de continuer à communiquer comme si de rien n’était. 

On a vu certaines activités, dans leur pub ou dans leurs emails, qui ont continué à communiquer, à promouvoir leurs services ou leurs produits sans ne faire aucune référence à la crise, à ce qui se passe, au confinement, à tout ce qu’on est en train de vivre.

En gros, ils ont suivi un peu bêtement leur calendrier éditorial sans l’adapter à la nouvelle situation. 

Le résultat ? 

Déjà, ça donne l’impression d’être totalement déconnecté de la réalité, voire d’être complètement insensible ou incapable de faire ce que les personnes attendent, c’est à dire de créer du lien avec ceux qui nous écoutent et nous lisent. 

De l’autre côté en faisant comme si de rien n’était, on laisse la porte ouverte aux doutes, aux confusions et à l’incertitude aux yeux des autres. 

On irait presque à se demander si ces business peuvent encore vendre ?

Comment ne pas commettre l’erreur de faire comme si de rien n’était ?

Selon nous, la première chose que vous pouvez faire est de reconnaître que les choses ont changé. Profitez-en pour  revoir tous les contenus que vous aviez prévu de publier et de vous demander s’ils sont toujours d’actualité ou s’ils sont, au contraire, complètement déconnectés. 

Si besoin, dégagez de votre calendrier éditorial tout ce que aviez prévu de dire qui n’a plus aucun sens aujourd’hui. 

Disparaitre des radars

La deuxième erreur, c’est de faire l’inverse.

Ciao, je ferme les rideaux, on se voit quand tout ça sera fini !” 

À moins de fermer à cause de la maladie ou d’un deuil – c’est quand même une pandémie à laquelle on est confronté, votre absence serait dans ce cas parfaitement compréhensible.

Mais pour ceux qui choisissent de rester tapis dans le silence, c’est exactement comme s’ils disaient à leurs clients “Je n’existe que pour vous vendre quelque chose”. 

Rappelons-le : la communication c’est une relation, un échange entre deux interlocuteurs, pas un discours unilatéral. Entre une entreprise et ses clients c’est la même chose. 

Communiquer, échanger avec votre public, ça sert à entrer en contact mais aussi à garder une relation avec des personnes intéressées par ce que vous faites, vos services ou produits.

Ça sert à réduire la distance entre ce que vous offrez et les personnes qui en ont besoin.

Comment ne pas disparaître des radars et que faire à la place ?

Parlez à vos clients là où vous le faites d’habitude – vos réseaux, votre site, vos emails – et informez-les de l’impact du Coronavirus sur la prestation de vos services ou sur la production ou la livraison de vos produits. 

Au moins, vous montrez que vous avez compris la nouvelle situation et que vous avez une solution à apporter.     

Une deuxième chose que vous pouvez faire, c’est de continuer à transmettre les valeurs que vous avez l’habitude de véhiculer. En partageant ce que vous avez en commun avec elles, vous gardez le contact et vous intéressez de nouvelles personnes. 

Une raison de plus pour investir dans la création de contenu utile, de qualité, de sorte que les gens se souviendront de vous quand tout sera fini quand ils pourront à nouveau se déplacer et acheter ce qui leur sert.

De plus, rester en contact avec vos clients est un moyen de leur dire que vous allez bien. 

Si vous ne leur dites absolument plus rien, on pourrait penser qu’il vous est arrivé des choses plus graves ! 

En ce moment c’est compliqué, mais c’est quand même le moment pour continuer à raconter sur internet ce que vous faites, et si vous ne le faisiez pas avant, eh bien c’est le bon moment pour commencer. 

Ne parler que de vous

On est tous confinés et on passe tous un moment très difficile et donc on est plus tenté qu’avant d’écrire des contenus qui ne concernent que nous mêmes.

Plutôt que de tout centrer sur nos problèmes ou de ne communiquer que notre point de vue demandez-vous, encore une fois :

Pour qui je fais ces contenus ? À qui ça sert ce que j’écris, ce que je dis ?
Est-ce que je fais des contenus pour moi, pour me défouler ou pour les personnes qui me suivent, mes clients potentiels ? Comment je peux les soutenir eux, comment je peux les aider ?” 

Si vous aviez prévu de faire un post sur Instagram pour fêter l’anniversaire de votre entreprise ou pour promouvoir un nouveau service, demandez-vous si ça serait bien perçu de le publier en ce moment ! 

Peut-être que ce serait mieux de garder ces types de contenus qui ne concernent que vous pour plus tard et de mettre ou remettre les autres personnes au centre de votre sujet, de ce que vous avez à dire. 

D’un autre côté, inutile de vouloir absolument publier tout le temps des trucs pour remplir les blancs parce qu’on s’ennuie ou sous prétexte que tout le monde est H24 sur les réseaux. 

Ne vous forcez pas à faire un énième live sur Instagram. 

Prenez le temps d’écouter vos clients et demandez-vous si leurs intérêts ou leurs problèmes sont toujours ceux que aviez identifiés, ou si entre temps, il n’y a pas eu de nouveaux besoins qui se sont créés.  

Comme on le disait dans le premier épisode, revenons à la base, aux deux piliers fondamentaux du plan éditorial qui sont : 

  1. demandez-vous pourquoi vous créez des contenus (votre raison, votre motivation, vos objectifs) et 
  2. demandez-vous aussi pour qui vous faites ces contenus. 

Ce sont des questions qu’on devrait toujours avoir en tête quand on crée des contenus et plus que jamais en ce moment.

Inscrivez-vous à "Stratégie pour petits business"

💪 Apprenez étape par étape à utiliser le webmarketing pour promouvoir votre activité sur internet sans improviser chaque jour.

🎁 Stratégie pour petits business est un cours par email entièrement gratuit !

📖 Partez sur les bonnes bases en recevant 1 leçon par jour pendant 7 jours directement dans votre boîte mail.

Recevez 1 leçon de Stratégie pour petits business par jour. Pendant 7 jours.

N'improvisez plus.

Créez des contenus adaptés aux personnes auxquelles vous parlez.

Faites votre propre calendrier éditorial.

Concentrez-vous uniquement sur ce qui vous sert et vous fait avancer.

Stratégie pour petits business

Parfait ! Vérifiez maintenant vos emails pour confirmer l'inscription.

Recevez 1 leçon de Stratégie pour petits business par jour. Pendant 7 jours.

N'improvisez plus.

Créez des contenus adaptés aux personnes auxquelles vous parlez.

Faites votre propre calendrier éditorial.

Concentrez-vous uniquement sur ce qui vous sert et vous fait avancer.

Stratégie pour petits business

Parfait ! Vérifiez maintenant vos emails pour confirmer l'inscription.