Comment lire plus de livres ?

Maël Perdriolle · Temps de lecture : 11 minutes

📚 Avant je lisais beaucoup.

Puis un jour je suis devenu papa.

Au bout de quelques semaines, j’ai dû me résigner :

Je ne retrouverai jamais mes bonnes vieilles habitudes de lecture.

 

📚 Pour pouvoir lire comme avant, il fallait que je sois capable de lire vite et de manière efficace.

C’est devenu un nouveau défi :

Non seulement il fallait que je trouve un moyen de lire en compagnie d’un bébé qui est tout sauf prévisible…

Mais je voulais en plus augmenter le nombre de livres que je pouvais lire par mois (tant qu’à y être).

 

📚 En creusant le sujet, j’ai découvert des techniques et des pratiques de lecture que je n’avais jamais entendues avant.

Certaines ont totalement changé mon regard sur la lecture.

D’autres au contraire n’ont pas du tout fonctionné pour moi alors qu’elles semblent cartonner chez les autres.

Je suis même allé plus loin. Je me suis lancé le défi Bill Gates : lire un livre par semaine !

 

📚 Ce qui m’intéressait avec ce défi ?

Être capable de lire de nouveau.

Augmenter le nombre de livres que je lis chaque mois.

Me souvenir des informations que je lis.

J’ai décidé de compiler en vidéo l’ensemble des techniques que j’ai utilisées pour relever mon défi…

Le but n’est pas de lire un livre pour avoir une bonne note ou impressionner un prof, comme on nous l’a appris à l’école.

📚 Dans cette vidéo, je vous partage 11 techniques grâce auxquelles vous allez apprendre à :

📌 Trouver le temps de lire plus
📌 Lire plus rapidement
📌 Créer de bonnes habitudes de lecture et
📌 Quelques astuces pour appliquer dans la vie ce que vous avez appris.

 

11 conseils pour lire plus de livres chaque année

Vous avez peut-être chez-vous des livres que vous avez achetés et que vous n’avez jamais lus.

Peut-être même que vous continuez à acheter d’autres livres alors que vous n’avez toujours pas commencé ou fini les vôtres.

Si vous faites ces deux choses, rassurez-vous vous n’êtes pas seul.

Vous pouvez déculpabiliser dès maintenant grâce aux japonais. 

Enfin grâce à un mot japonais. 

Ce mot, c’est Tsundoku 積ん読 

Ce joli mot veut dire l’accumulation, sous forme de piles, de livres qui ne sont jamais lus.

Ce terme justifie en gros cette attitude bizarre qui consiste à ne pas lire certains bouquins qu’on a pourtant achetés avec la ferme intention de les lire. 

Ce qui nous intéresse ? Faire l’inverse du Tsundoko.

Mon défi : lire un livre par semaine et me souvenir de ce que je lis

Ce qu’on veut, c’est savoir comment faire pour lire plus de livres chaque année et comment faire pour se souvenir de ce qu’on a lu.  

Si je parle de ça c’est que je me suis lancé un défi que je viens tout juste de terminer. 

Mon défi ? Lire un livre par semaine et trouver un moyen de me souvenir de ce que j’avais lu. (aucun intérêt sinon). 

J’ai commencé mon défi en 2020 à peu près lors du premier confinement. Pendant ce temps, je suis aussi devenu papa et ce changement a ajouté un challenge supplémentaire à mon objectif.

Avant de commencer mon défi, je n’avais pas encore de système pour bien me souvenir des informations que je trouvais dans mes lectures et je lisais à peu près un livre par mois, ce que je trouvais insuffisant. 

Le but de cet article est de démonter les fausses idées qu’on est nombreux à se faire au sujet de la lecture (lire des livres en quantité et savoir comment digérer et synthétiser les informations qu’on lit). 

L’école a contribué à nous conditionner (en France en tout cas). Élèves, on a développé un certain état d’esprit qui consiste à obtenir une bonne note ou impressionner un prof en lui récitant ce qu’on a compris d’un livre, ce qui n’est pas une bonne approche. 

Développer de nouvelles compétences pour la lecture et l’apprentissage

Dans cet article, je vous partage les conseils et les techniques que j’ai moi-même utilisés pendant un an pour réaliser le défi que je me suis lancé. L’idée n’est pas de vous aider à avoir une bonne note ou à impressionner les autres. 

Vous trouverez des conseils sur comment lire plus de livres, comment lire plus vite et comment retenir tout ce que vous lisez pour vous créer votre propre base de données, pour que vous puissiez faire quelque chose des connaissances que vous obtenez dans les livres.  

J’utilise encore certaines de ces techniques parce qu’elles ont totalement changé ma manière de lire et de retenir l’information. Vous allez voir qu’on peut lire avec des techniques qui ont l’air bizarre à première vue mais qui sont d’une efficacité incroyable. 

En revanche, j’ai cessé d’autres techniques parce qu’elles ne convenaient plus à ma nouvelle vie de parent au quotidien mais que tiens à vous dévoiler car elles peuvent fonctionner pour vous. 

Le but de cet article est de sortir de cet état d’esprit un peu scolaire qu’on est nombreux à avoir et de créer de meilleures habitudes pour développer de nouvelles compétences pour la lecture et l’apprentissage. 

Vous allez apprendre comment lire plus rapidement, comment vous souvenir de ce que vous avez lu, comment lire plus de livres chaque année et quelques astuces pour appliquer dans la vie ce que vous avez appris.  

Commençons tout de suite par le premier conseil de pour lire plus de livres chaque année  :  

1. Arrêtez de lire des livres que vous n’aimez pas  

On sacralise trop les livres. À tel point qu’on leur témoigne un respect sans bornes sans que ce soit forcément justifié. 

Certes, en lisant un livre, on n’est pas aussi passif que lorsqu’on regarde un film. Oui, avec la lecture, on augmente nos capacités de mémorisation, de réflexion, d’analyse ou encore d’imagination.

Mais osons quand même le dire : les bouquins, c’est comme les films…Des chefs-d’œuvre ont été publiés tout comme des grosses bouzes l’ont été et continueront à l’être. 

C’est pareil. 

Disons-le une bonne fois pour toute : il n’y a pas de problèmes à stopper la lecture d’un livre qui vous gonfle.

Arrêtons avec l’idée selon laquelle il faut finir un livre qu’on a commencé.

À titre personnel, quand un film m’ennuie, je ne me force pas à le regarder jusqu’à la fin. Pareil pour un podcast, une émission à la tv, à la radio, ou une vidéo sur youtube. 

Alors pourquoi se forcer autant quand il s’agit d’un livre ? 

Pour vous aider à sortir de cette mentalité et revenir à l’essentiel, posez-vous simplement cette question : 

Pourquoi lis-je ce livre ?

Ne l’oubliez pas : le livre doit être à votre service, pas l’inverse.  

Si vous jugez que le livre est nul, qu’il ne vous apporte rien ou si vous ne l’aimez pas, ne perdez pas votre temps et prenez un autre bouquin.

Ce n’est pas grave. Personne ne va vous engueuler et vous n’aurez pas une mauvaise note, comme à l’école.

On lit pour soi, pour grandir intellectuellement, apprendre; se faire plaisir ou développer ses compétences.

Lisez ce que vous aimez, ce qui vous intéresse ou ce qu’on vous recommande. Faites-le pour toutes les raisons que vous voulez mais ne vous forcez plus.  

2. Lisez plus d’un livre à la fois 

Ce n’est pas interdit de lire plusieurs livres à la fois. 

En fait, on a plus d’excitation et d’attention quand on passe d’un livre à l’autre. En alternant entre plusieurs livres, on retrouve cette sensation plaisante. 

En jouant sur cet enthousiasme pour contourner les phases d’ennui, on peut aller plus loin dans une lecture là où on aurait peut-être abandonné.

Vous pouvez alterner vos lectures entre 2 types de livres :

  • Les livres pédagogiques, instructifs et techniques : ce sont les bouquins qui méritent du temps de lecture et de l’attention active.
  • La littérature et les livres de fiction qu’on a plaisir à lire

3. Soyez présent, actif et concentré 

Personnellement, je ne suis pas du genre à sortir un bouquin un vendredi à 19h. Je sais par expérience que je ne serai pas concentré à ce moment de la journée et de la semaine. 

Faites pareil : identifiez les moments de la semaine où vous êtes moins fatigué, où vous avez moins le plus de volonté et de détermination.  

C’est important pour votre concentration et votre efficacité que vous choisissiez les périodes où vous êtes en forme : vous n’avez ni faim ni soif, vous n’êtes pas énervé, etc. 

4. Lisez la fiction le soir 

En ce moment, je lis énormément de livres de non fiction qui enseignent des choses pratiques pour la vie, pour soi, pour le travail. 

Si vous lisez ce genre de bouquins vous aussi, je vous déconseille de le faire le soir avant de vous coucher.

Parce que ce sont des livres qui donne un signal à notre cerveau qui nous stimulent et nous donnent envie de passer à l’action.

Ce n’est pas ce qu’on veut : le soir, préférez les histoires, lisez des romans ou des biographies (la biographie est un bon compromis car on a l’histoire en plus des conseils intéressants). 

Réservez-vous un temps en journée pour lire les œuvres qui ne sont pas de la fiction. Quand ? C’est le conseil suivant :  

5. Donnez-vous un temps de lecture par jour 

Beaucoup de gens pensent qu’ils n’ont pas le temps de lire. J’ai moi-même pu dire ce genre de phrases autrefois. 

Le mieux est de se créer soi-même du temps de lecture en attribuant un moment de la journée qu’on ne consacre qu’à ça. 

L’avantage de la lecture est que c’est une activité qui ne demande rien de plus que d’avoir un livre entre les mains et du temps seul devant soi. 

Vous prenez les transports en commun ? Vous avez une pause entre midi et 2 ? Vous êtes le genre de personne qui reste trois plombes aux toilettes ? Vous pouvez utiliser ce temps pour lire.

Vous pouvez aussi écouter des livres audio (personnellement, ce n’est pas mon truc). 

L’astuce, c’est la constance. 

Avant d’être papa, j’avais trouvé une bonne période pour lire : tôt le matin. Ça marchait bien. 

Depuis, j’ai dû revoir mon organisation. J’ai même changé de méthodes. 

Plutôt que de trouver une autre période de lecture, j’ai créé ça :  

6. Créez un quota de lecture par jour 

Fixez-vous un quota de lecture quotidien à respecter (Vous pouvez le faire même si vous n’avez pas d’enfant.

Ce quota peut correspondre à une heure par jour par exemple (mon quota actuel).  

L’idée, c’est qu’on se fiche du nombre de pages ou de l’heure qu’il est.

Pour remplir l’objectif, il suffit de lire activement pendant une heure, tous les jours. 

Si c’est compliqué et que vous ne parvenez pas à tenir une heure par jour de lecture, baissez à 30 minutes.  

L’avantage du quota, c’est l’approche brique par brique (qui fonctionne très bien sur moi) : 

Jour après jour, on pose une brique : peu importe si c’est en une seule ou plusieurs petites fois, ce qui compte c’est que tous les jours, vous lisiez votre heure de lecture. 

C’est la meilleure technique pour avoir de bons résultats avec un minimum d’effort même dans des conditions imprévisibles. 

J’ai parlé du quota de temps mais ça peut aussi être un quota de pages. 

Vous pouvez vous fixer une quantité de pages à lire chaque jour (1, 2, 10 pages/jour). Si vous lisez 10 pages par jour, vous aurez lu 70 pages la semaine, 305 pages par mois. Sachant qu’un livre est composé de 300 pages en moyenne. En lisant 10 pages/jour vous lisez un bouquin par mois. Donc 12 livres sur l’année. 

Tout ça, avec 10 pages par jour. C’est vraiment peu.

Plus vous vous entraînez et plus vous pouvez augmenter ce quota. 

7. Lisez avec votre doigt 

Lire avec le doigt est sans aucun doute la technique qui m’a le plus étonné et qui s’est révélée être la plus efficace pour lire vite. 

Ça parait contre productif mais ça aide énormément. 

Alors Pourquoi ? 

Quand on lit, nos yeux s’éparpillent un peu.

On n’a pas des lasers à la place des yeux qui nous permettent de suivre une ligne de manière ultra précise et ultra stable. 

Ça ne marche pas comme ça. 

Pour pouvoir suivre chaque ligne d’une page, on est obligé de se concentrer, ce qui demande des efforts. 

C’est pour ça qu’on relit parfois plusieurs fois la même phrase. 

C’est parce que c’est difficile pour nos yeux de suivre chaque ligne horizontalement et de le faire pour chaque ligne comme si on était un robot. Comme ce n’est pas facile, on perd le fil et donc on perd en qualité de lecture. 

La solution est d’utiliser le doigt. 

En faisant glisser votre doigt sous les mots que vous êtes en train de lire, vous aidez vos yeux : vous leur donnez un soutien supplémentaire pour scanner les mots qui se trouvent sur chaque ligne.

(Pour voir à quoi ça ressemble, je vous conseille de voir la vidéo à 9m30).

Ça vous permet de concentrer l’attention uniquement sur les mots que vous lisez et d’aider vos yeux à se déplacer horizontalement. 

De la sorte, vous lisez plus vite. 

Si vous êtes sceptique, essayez et vous verrez à quel point vous augmenterez votre rythme de lecture.  

8. Arrêtez de prononcer les mots dans votre tête 

Quand on lit, on a cette petite voix dans notre tête qui prononce les mots.  

C’est un réflexe idéal à l’école parce que c’est adapté pour un enfant qui doit parfaire son langage, enrichir son vocabulaire, apprendre de nouveaux mots, apprendre à mieux parler, à lire, etc.  

Mais pour nous, prononcer dans notre tête chaque mot qu’on lit nous freine !

On n’est pas obligé de le faire puisqu’en théorie, on sait déjà ce que signifie la plupart des mots. 

Mon conseil est de vous entraîner à ne plus prononcer ces mots dans votre tête. 

Vos yeux vont balayer les mots beaucoup plus rapidement. 

Si vous essayez, vous allez voir que vous n’allez pas y arriver du premier coup car ce n’est pas comme ça qu’on a appris à lire. 

Mais, comme toute chose qui demande un peu d’exercice, il suffit de vous entraîner régulièrement pour changer cette habitude et vous y arriverez. 

9. Mettez des bouquins sur votre téléphone 

C’est un conseil que je donne mais que je n’applique pas moi-même car je ne parviens pas à lire sur mon téléphone. 

Pourtant, j’ai retiré toute distraction possible de mon téléphone et j’ai coupé la moindre notification visuelle ou sonore.  

J’ai même fait un detox digital cette même année, comme j’en parlais dans cette vidéo.

Je me dis que j’y arrive pas mais que ça peut évoluer. 

Car les applications de lecture comme Kindle ou Ibook sont bien faites et permettent d’aider   ceux et celles qui galèrent à trouver du temps de lecture dans leur journée.

Le moindre temps libre de la journée peut se transformer en lecture (certains lisent en se brossant les dents ! 

C’est aussi une bonne approche pour remplacer les réflexes toxiques qu’on fait sur nos téléphones pour combler l’ennui : il vaut mieux lire un livre au lieu de rouvrir notre boite mail pour la énième fois ou de scroller passivement sur Instagram.

10. Lisez des résumés de livres 

Ce conseil s’applique davantage aux livres de non fiction plutôt qu’à la littérature qu’on dévore pour le plaisir (quel intérêt de lire le résumé d’un roman ?). 

Des applications (souvent payantes) permettent de lire des résumés (blinkist) de livres dont la vocation est de nous aider à changer de vie ou à améliorer quelque chose de notre quotidien (des livres sur le développement personnel par exemple).   

Je n’ai pas encore essayé mais c’est prévu, au moins pour tester pour voir ce que ça vaut. 

 

11. Doublez votre vitesse de lecture

Sachez que vous pouvez doubler, voire tripler votre vitesse de lecture actuelle sans que ce soit un gros effort.

Mais pour augmenter votre vitesse de lecture, vous devez connaître votre vitesse de lecture actuelle. 

Pour connaître votre vitesse de lecture :

  1. Comptez le nombre de mots sur 10 lignes et divisez ce nombre par 10. Vous obtenez la moyenne du nombre de mots/ligne 
  1. Comptez le nombre de lignes sur 1 page. Ça vous donne la moyenne de lignes/page. 
  1. Multipliez le nombre moyen de lignes par le nombre moyen de mots par ligne. Vous obtenez le nombre moyen de mots par page
  1. Lisez pendant 1 minute à votre vitesse habituelle. Regardez combien de mots vous avez lu en 1 minute. Vous obtenez votre taux de lecture par minute. 

À titre de comparaison, si vous lisez 1000 mots en une minute, vous êtes un lecteur rapide. 

si vous lisez 150 mots, vous êtes plutôt lent. Sachez qu’un lecteur moyen adulte lit 300 mots par minute. 

Vous pouvez aussi faire ce test de lecture et de compréhension

Si vous tournez autour de 300 mots par minute, sachez que vous pouvez augmenter votre taux de lecture sans problème et sans perdre en compréhension. 

Le but c’est pas de lire vite mais de comprendre vite ce que vous lisez.

Maintenant que connaissez votre taux de lecture par minute, 

Pour doubler ou tripler ce taux sans trop de problèmes…

vous pouvez utiliser la méthode de Tim Ferris, l’auteur de la semaine de 4 heures

Quand on apprend à lire, on nous dit de lire en commençant tout à gauche de la ligne et de poursuivre tout à droite, jusqu’à l’autre bout de la ligne. 

Le problème c’est qu’en faisant ça, on n’utilise pas la zone visible autour de ce qu’on regarde. 

Pour y arriver, on va tracer deux lignes imaginaires sur chaque page, comme si on créait des marges. 

Une fois qu’on a ces marges, on va limiter notre lecture entre ces deux marges. Au lieu de commencer tout à gauche de la ligne jusqu’à droite de la ligne, on va commencer à partir du 3ème mot et finir par le 3ème mot avant la fin de la ligne. 

En gros, on rétrécit les limites de la zone de lecture à l’intérieur du texte et on descend à l’intérieur de cette nouvelle zone. On n’a plus besoin de lire tout à gauche jusque tout à droite. 

En concentrant notre regard sur le centre du texte, on est tout à fait capable de lire les mots qui se trouvent au bord. 

Vous pouvez faire ça sur une dizaine de pages et si vous lisez plus vite en comprenant toujours ce que vous lisez, vous pouvez rétrécir davantage ces marges et augmenter votre vitesse avec le même principe 

Si vous parvenez à maîtriser ça, vous allez aller beaucoup plus vite qu’avant sans perdre en compréhension. 

Si vous combinez les marges avec le doigt, vous êtes sur et certain d’accélérer votre vitesse de lecture. 

Conclusion : déculpabilisez avec l’anti bibliothèque

Dans son cygne noir, Nassim Taleb écrit :  

« Plus on sait de choses, plus les rangées de livres non lus s’agrandissent. Appelons bibliothèque cet ensemble de livres non lus”. 

Avec ses milliers de livres, Umberto Eco a adopté parfaitement le concept d’anti bibliothèque.

Le but d’une anti-bibliothèque n’est pas de collectionner le plus de livres pour pouvoir les afficher fièrement à qui veut les voir mais de créer une collection très personnelle de ressources autour des thèmes qui vous intéressent. C’est un outil de recherche. 

Plutôt que de célébrer ce qu’on sait, avec l’anti bibliothèque on célèbre ce qu’il nous reste à explorer. 

Vous pouvez donc faire votre propre anti bibliothèque pour développer votre culture avec des livres que vous n’avez pas encore lu.  

 Le signal

La meilleure façon de vivre une vie entrepreneuriale plus heureuse, plus saine et plus organisée en 1 email par semaine

Entreprendre, c’est créer au quotidien.
On a crée le signal, un email qui t’aide à devenir un meilleur entrepreneur.

Lis chaque semaine nos meilleures idées sur la créativité, la vente et l’organisation directement depuis ta boîte de réception.

📶 Inscris-toi pour capter le signal — et reçois deux bonus pour bien commencer !

Nos emails sont gratuits et sans engagement. Tu peux te désinscrire quand tu veux ou modifier l’inscription dans chaque email qu’on envoie. On protège tes données : on ne les vend pas et on ne les partage pas non plus avec des tiers.
Politique de confidentialité.

Recevez 1 leçon de Stratégie pour petits business par jour. Pendant 7 jours.

N'improvisez plus.

Créez des contenus adaptés aux personnes auxquelles vous parlez. 

Faites votre propre calendrier éditorial.

Concentrez-vous uniquement sur ce qui vous sert et vous fait avancer.

Stratégie pour petits business

Parfait ! Vérifiez maintenant vos emails pour confirmer l'inscription.

Recevez votre check-list pour préparer votre prochain lancement aux petits oignons ! 

Recevez par mail la checklist, les conseils et les exercices pour ne rien rater à votre prochaine offre 

La check-list spéciale lancement

Parfait ! Vous allez recevoir un email avec le résumé de l'article.

Recevez votre pack de démarrage !

Votre pack de démarrage

Parfait ! Vous allez recevoir le code par email pour débloquer vos cadeaux